Aller au contenu principal

Le CRDI nommé finaliste d’un prix Catalyst 2030

25 mars 2021
Le CRDI figure parmi les finalistes de l’un des prix Catalyst 2030, reconnaissant ainsi le travail organisationnel qu’il a réalisé en vue d’un changement de système.
An image of the Catalyst 2030 Award.
Catalyst 2030
Les premiers prix annuels Catalyst 2030 ont eu lieu en mars 2021.

Les premiers prix annuels Catalyst 2030 ont été créés pour catalyser le changement et promouvoir la collaboration en vue d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

En étant nommé comme finaliste dans la catégorie pour les organisations bilatérales et multilatérales, le CRDI a été reconnu pour avoir favorisé la croissance, réduit la pauvreté et entraîné des changements positifs à grande échelle grâce à une approche qui écoute et valorise les contributions de l’ensemble des pays du Sud.

La gagnant, l’Agence norvégienne de coopération au développement (Norad), a été annoncé à une cérémonie qui s’est tenue le 25 mars 2021. Le CRDI figurait dans cette catégorie aux côtés de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement, de l’Agence suisse pour le développement et la coopération et d’USAID.

« Nos félicitations à Norad pour cette reconnaissance tout à fait méritée », a déclaré Jean Lebel, président du CRDI. « Pour le CRDI, c’est un réel honneur d’être finaliste parmi des organisations aussi estimées. La manière dont les prix Catalyst 2030 ont rassemblé tant d’individus et d’organismes innovateurs et travaillant dans le but commun d’atteindre les ODD reflète l’esprit de collaboration et de partenariat qui est vital pour le travail qui nous attend. »

L’entreprise sociale colombienne Fundación Capital a soumis la candidature du CRDI pour ce prix.

« Le CRDI et la Fundación Capital ont une longue histoire de collaboration qui illustre le pouvoir des partenariats », a déclaré M. Lebel.

M. Lebel a ajouté que le besoin de solutions innovantes n’a jamais été aussi grand que maintenant alors que nous devons affronter des défis mondiaux tels que le changement climatique, les inégalités et la pandémie de COVID-19.

« Nous connaissons bon nombre de ces défis », a affirmé M. Lebel. « Ils sont grands et persistants. Nous avons besoin de nouvelles idées et de nouvelles façons de travailler ensemble pour les surmonter, aujourd’hui et pour toujours. »